Apéritif

Ce soir, apéritif. Une dame de notre compagnie qui n’a pas l’habitude des « anis coloniaux » bien tassés et qui a bu distraitement ce qui lui est offert, tombe comme une masse et dort pendant douze heures.

Paul Morand, Paris-Tombouctou.
Flammarion, 1928.


Lundi 10 septembre 2018 | Le coin du Captain Cap |

Pas de commentaire
Laisser un commentaire



(requis)

(requis, ne sera pas affiché et restera top secret)